12e MHE: Et si on en finissait avec les “Merci Patrons” ?

Mercredi  9 novembre 2016, à La Zone, 12e Mercredi Hors Emploi:

2e et 3e partie de notre cycle :

“Quand ça ferme, faut-il sauver l’emploi ? Si oui, comment et dans quel type de structures libérées au maximum de l’exploitation et du chantage permanent à l’emploi ? Et si on osait essayer de vivre et de travailler sans patron ? est-ce possible ? est-ce une bonne idée ? »

Avec la collaboration de PhiloCité® et de La Zone

En après-midi, à 14h, workshops:

Quatre ateliers où vous pourrez construire et  argumenter l’option de votre choix: « Entre la nationalisation de l’outil de production (reprise par l’Etat, par rachat ou expropriation ? ), sa socialisation (ou passage en coopérative ), sa reprise conditionnée par de nouveaux employeurs privés (avec des avantages « sociaux » et « fiscaux » ou non ?) ou l’obtention d’une sorte d’allocation sociale à vie (prépension par exemple, sans activation à la recherche d’emploi) et l’accès gratuit à des outils de production co-gérés et sans but lucratif (en “co-propriété d’usage) , que choisiriez-vous ? Comment le défendriez-vous ? Comment créeriez-vous les conditions d’une lutte gagnante ? Et dans quelles perspectives ?

Pour vous aider, vous pourrez compter sur l’aide à votre demande d’experts divers, associatifs, politiques ou syndicaux: Damien Robert (PTB), Nicolas Croes (PSL), Cédric Leterme (Riposte.cte), Mathieu Narcessian (Réseau-salariat), Sébastien Cassart (Syneco), Christian Jonet (Coopérative des Compagnons de la Terre ) et Bruno Bauraind (GRESEA).

En soirée, à 19h, conférence mouvante :

Les porte-paroles des workshops de l’après-midi présenteront et défendront publiquement le résultat de leur travail. Les participant-e-s à la soirée, ouverte au public, pourront alors questionner les différentes options en présence, les critiquer, en questionner les effets politiques à long terme et les limites à court terme et se positionner finalement en faveur ou non des différentes options présentées.

Le questionnement du cycle :

“Quand ça ferme, faut-il sauver l’emploi ? Si oui, comment et dans quel type de structures libérées au maximum de l’exploitation et du chantage permanent à l’emploi ? Et si on osait essayer de vivre et de travailler sans patron ? est-ce possible ? est-ce une bonne idée ? »

De Clabecq à Caterpillar en passant dans le désordre par Mittal, Dufferco, Renault, Ford, Axa, Douwe-Egbert, Carrefour, IBM ou ING, les mêmes histoires depuis 20 ou 30 ans se suivent et se ressemblent. Et la liste est longue, bien plus longue. Les multinationales pillent les « aides publiques » offertes par des gouvernements à leur solde, quémandeurs à tout crin et à vil prix d’employeurs-repreneurs, de maîtres-investisseurs, pour qui seuls comptent en réalité les soldes en dividendes à distribuer à la grande fête annuelle des actionnaires de l’économie globale. Attention ! S’y opposer serait , paraît-il donner un mauvais signal aux marchés des capitaux, sans qui aucune existence, aucun travail, aucune économie ne serait possible…

Mais devons-nous alors continuer de penser nos vies, nos communautés, nos territoires comme autant de sacrifices potentiels offerts au veau d’or capitaliste et aux dogmes qu’il nous instille ? Ou au contraire, ne serait-il pas temps d’écrire un pacte ambitieux avec le diable de la subversion et avec l’évidence de la raison : qui a le savoir ? qui possède la force ? qui entretient la bienveillance, le soin et l’inventivité créatrice de ce monde ? Qui a réellement besoin de qui dans cette histoire ? Pouvons-nous nous passer de maîtres et de leurs capitaux accumulés sur le dos de vies humaines sacrifiées ici et ailleurs, “au joyeux temps des colonies”? Ou, aujourd’hui, l’hégémonie de l’économie capitaliste nous prive-t-elle définitivement de cette possibilité ? L’Histoire est-elle désormais écrite…

Mais alors quand « ils » ferment et qu’ils nous jettent toutes et tous dehors, que faire ? Quelles solutions, quelles marges ? Construites, conquises, arrachées comment ? Moments de désastres ou moments d’opportunités ?

Liens promo:

https://www.facebook.com/events/503686643138470/

https://www.facebook.com/events/314205455628884/

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail