Le travail peut-il être émancipateur ? / Thierry Müller / sept. 2017

“Qu’est-ce que le travail ? Peut-il être émancipateur ? Et à quelles conditions ? Ce texte, personnel, a été nourri essentiellement par la soirée organisée par le collectif Riposte.cte le 13 septembre 2017, à La Zone, à Liège, dans le cadre de son 19e Mercredi Hors Emploi. Lors de cette soirée furent visionnées deux à deux, quatre des 12 capsules consacrées à Christophe Dejours, publiées sur Youtube, sous l’intitulé “J’ai très mal au travail”. Après chacune des deux séances de visionnement, une discussion collective d’une demi-heure s’en suivit. Le contenu de ces débats a aussi alimenté mon texte….

…Le travail est donc une activité qui engage toute l’affectivité de l’humain, où sera finalement dépassée dans le plaisir la confrontation à la résistance du réel, à l’inadéquation partielle des prescrits, à l’exigence de rechercher des (nouveaux) savoir-faire adaptés, pertinents, efficaces, à la succession d’échecs que cette expérience produit. Plaisir, mais intelligence aussi en sont le résultat promis, une intelligence sans cesse renouvelée, débouchant sans doute sur l’énoncé possible de nouveaux prescrits, qui révéleront à leur tour leur caractère inadéquat et infondé au cœur de nouvelles situations, de nouveaux problèmes à résoudre.”

L’intégral du texte: Le travail peut-il être émancipateur ?

Pour voir les vidéos dont mention dans l’intro : Le travail peut-il être émancipateur ? Réponses avec Christophe Dejours

 

Facebook 4 Twitter 0 Google+ 0 Mail