Le travail sous contrôle / Thierry Müller / PhiloCité® / nov. 2015

Publié par PhiloCité®, cette analyse de Thierry Müller parcourt l’obsession managériale qui, au cours du XXe siècle, du taylorisme aux entreprises du bonheur, consiste à mettre la force de travail sous contrôle, de manière directe ou manipulatoire, afin d’en tirer le maximum de plus-value possible.

Extrait:

“Le problème que cherche à résoudre à la fin du XIXe siècle l’ingénieur américain Frederick Winslow Taylor est triple : comment, dans les grandes industries qui fleurissent un peu partout aux Etats-Unis et en Europe, améliorer les rendements, les gains de productivité ou taux de profit, réalisables sur le travail humain, comment faire admettre à ceux dont il s’agit de mobiliser l’énergie de jouer le jeu et enfin comment vérifier, s’assurer qu’ils le font ?”

 

Pour l’intégrale de l’article,  lire ici

Pour prolonger sur ce thème: découvrir le travail de Danièle Linhart

Pour mieux connaître Frederick Taylor: “Le facteur humain”, un documentaire de Th. Le Texier

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail