Demain… la fin du travail ? / Thierry Müller / PhiloCité® / nov. 2015

En novembre 2015, PhiloCité® a publié cette analyse de Thierry Müller qui questionne le slogan qui se répand aujourd’hui comme traînée de poudre : “le travail, c’est fini !” Dès lors, des alternatives “au salaire” s’imposeraient-elles ? Les débats sur le revenu de base ou allocation universelle ouvrent manifestement des pistes nouvelles mais elles visent à résoudre quoi exactement et qu’est-ce qui fonde  et légitime leur contenu ? Le salaire à vie, le vilain petit canard de ce magma de propositions contradictoires, est-il plus fiable, plus subversif, plus cohérent ?

Extraits:
“Le point commun entre les différentes variantes du Revenu de Base peut aussi être formulé de la manière suivante: nous sommes des êtres de besoin qui n’avons pas demandé à vivre dans un monde où tout aujourd’hui se vend, se loue, s’achète, bref nécessite la possession d’un minimum de monnaie, de pouvoir d’achat, si on veut survivre…
… En réalité, une seule formule, que son inventeur, l’économiste français Bernard Friot refuse d’ailleurs d’assimiler au nom générique de revenu de base, s’affirme ouvertement anti-capitaliste…
… On l’aura compris, aux prémisses même des modalités de financement de leur proposition, les tenants du RDB et du salaire à vie s’opposent totalement : les uns veulent bien souvent supprimer la cotisation sociale et même souvent la sécurité sociale dans son ensemble alors que Bernard Friot et le réseau salariat font de leur extension la base politique et économique de leur système.”

Pour consulter l’intégrale de l’analyse,  lire ici

Pour en savoir plus sur la proposition de salaire à vie de Bernard Friot et du salaire à vie : Bernard Friot, un allié

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail