Les Parasites, Patrick Séverin (B), 2014, Instants Productions et Aura Films

En 2014, le collectif Riposte.cte contacte Patrick Séverin, jeune réalisateur-documentaliste liégeois, de Instants Productions, pour lui demander de bien vouloir monter de courtes capsules vidéo à partir de témoignages de chômeurs et chômeuses menacé/e/s alors d’être exclu/e/s du droit aux allocations de chômage (dites d’insertion) dès le 1er janvier 2015, suite à l’article 63§2.

A cette date en effet, l’application de cet article, dont l’entière responsabilité repose sur le gouvernement de l’époque, appelé gouvernement Di Rupo,  va désormais limiter dans le temps le droit à ces allocations. Ce sont des milliers de personnes qui risquent de perdre ainsi tout droit à des allocations de chômage sans même que leur soit garanti l’accès au Revenu d’Intégration Sociale (CPAS).

L’idée du collectif avec ces capsules : faire connaître les futurs dégâts de cette mesure et renforcer ainsi la mobilisation pour lui faire barrage.  Cette action, à destination du web, s’intègrerait dans la dynamique de mobilisation d’un réseau initié et coordonné par Riposte.cte et qui regroupera jusqu’à 111 organisations du Nord et du Sud du pays, petites  (comme Riposte.cte et pleins de lieux culturels autogérés) et grandes (comme la FGTB-Wallonne, la CGSP,  le PTB, Ecolo, la Ligue des Droits de l’Homme, le RWLP, SMART, Femma, etc). Voir site du réseau Stop Art.63§2.

La rencontre avec Patrick Séverin aboutira finalement, non pas à une succession de mini-capsules témoignages, mais sur un court métrage appelé de manière provocante:   Les Parasites , visionnable via le site de Lavenir.be, qui lui consacra en 2015 une semaine de promotion et d’échanges interactifs avec son lectorat.

Il est aussi devenu le support d’une chouette idée d’atelier de discussion et d’écriture proposé par l’association PhiloCité®, obtenable à la demande pour publics jeunes et adultes: Le Travail en Questions

Précisons qu’en deux ans seulement, suite à cette mesure à laquelle le réseau ne sut faire barrage, 37 000 personnes ont déjà été exclues des allocations d’insertion…

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail