Syndicats : qu’est-ce qui bloque en interne ?

Cet article est en quelque sorte la synthèse d’un “mercredi hors emploi” organisé par Riposte.cte le 14 avril 2017, dans le cadre d’un cycle consacré à questionner l’état de  “la puissance des syndicats ” aujourd’hui. Furent invités à y prendre la parole Jean Faniel, directeur du CRISP, un permanent inter-pro de la CSC Liège Huy Waremme et un conseiller politique du Setca, de Liège également, ainsi qu’un des animateurs de Riposte.cte. Les interventions du public ont aussi nourri notre réflexion.   

“Syndicats ? de quoi parle-t-on ? En Belgique, il existe trois grosses organisations syndicales , toutes nées à la fin du XIXe siècle : – La FGTB, Fédération Générale du Travail de Belgique (ex-Commission Syndicale, rattachée au POB, puis CGTB puis FGTB, longtemps structurellement liée au PSB): elle regroupe aujourd’hui 1 550 000 membres; elle est née de la fusion de syndicats professionnels, à visée socialiste (lutte de classe), regroupés d’abord sur une logique “sectorielle” (les carriers, les mineurs, les métallos…) puis, en parallèle, sur une logique territoriale et inter-professionnelle; aujourd’hui sont affiliés à la FGTB 7 centrales professionnelles et 16 régionales, regroupées en 3 inter-régionales (Wallonie, Bruxelles, Flandres). La FGTB , c’est donc 112 caisses “autonomes” fédérées.

– La CSC, Confédération des Syndicats Chrétiens, rattachée au MOC (Mouvement Ouvrier Chétien, reprenant Vie Féminine, Equipes Populaires, JOC, Mutualités Chrétiennes,… ARCO (!), etc), traditionnellement proche des partis chrétiens 2 (aujourd’hui CDH et CD&V); c’est 10 centrales professionnelles et 14 Fédérations régionales regroupées en une confédération, et diverses structures régionales interprofessionnelles; c’est 1 650 000 membres. Dans sa struturation, la CSC est donc d’abord une confédération de régionales plus que de centrales professionnelles autonomes.

– La CGSLB, Centrale générale des Syndicats libéraux de Belgique, regroupe 300 000 membres, qui se veulent laïcs et ne se reconnaissent pas dans la lutte de classe. En tout, cela fait 3 millions et demi d’affilés, soit presqu’autant qu’il existe de postes de travail en Belgique ! Ou, autre comparaison, 40% par rapport au nombre de personnes susceptibles de se syndiquer ( +ou- 9 millions d’habitants en Belgique de plus de 18 ans).”

Lire la suite ici :syndicats, qu’est-ce qui bloque en interne ?

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail