Les exclus du chômage le vivent comme une injustice

Six mois à un an après avoir été exclues du chômage, les personnes concernées disent vivre cette sanction comme une injustice et la contestent, ressort-il samedi d’une étude de l’Université catholique de Louvain (UCL), mandatée par l’Observatoire bruxellois de l’emploi d’Actiris, qui a interrogé 55 d’entre elles. Les institutions auxquelles les chômeurs font ou ont fait face sont en outre jugées froides et imperméables aux vécus individuels. Les chercheurs concluent à un échec “sans appel” de la politique d’activation de la recherche d’emploi pour cette catégorie de demandeurs d’emploi.

Lire la suite de l’article ici

Autre article du même sujet

Heureusement qu'il y a des chercheurs pour le dire sans quoi cela ne semble même pas intéresser la presse. Précisons que la manifestation que l'on voit ici en illustration de l'article est celle de la dernière manifestation organisée le 25 février par le réseau Stop Art.63§2 (une manifestation simultanément organisée dans 6 villes du pays) et non par le PTB, qui s'y était cependant associé parmi les 111 signataires de l'appel du réseau.

Pour en savoir plus sur le réseau stop article 63§2, ses combats, ses revendications, son histoire et comment des chômeurs peuvent s'impliquer dans un tel mouvement, vous pouvez visiter la page Stop Article 63§2
Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail